Nouveau bureau de la CNRA

Le nouveau bureau de la CNRA a été élu lors du dernier Conseil d'Administration du 01 juillet 2017.
Changement de présidence avec une co-présidence pour la saison 2017/2018 et l'élection d' Eliane BLIN (Présidente) et Farid BOULACEL (Président) à la tête de la confédération.

Retrouvez l'intégralité des membres élus au bureau en cliquant ici.

Baisse des emplois aidés

COMMUNIQUE

Début août, le gouvernement a annoncé brutalement la suppression des emplois aidés. Face à cette annonce, la CNRA affirme sa solidarité avec l'ensemble du secteur associatif. C'est plus de 800 000 jeunes, qui vont se retrouver en grande difficulté.

Lire la suite...

 

Soutien de la CNRA au Service Public

En dépit de demandes  auprès de l'exécutif  et du législatif depuis plusieurs années, le CSA refusait de préempter des fréquences RNT pour Radio France en dépit des demandes répétées du président Mathieu Gallet.

 Dans un article du Monde du 12 septembre,  l'État demande à l'audiovisuel public de nouvelles économies, à hauteur de 80 millions d'euros non prévus dans le COM des sociétés publiques, dont 20 millions d'euros pour Radio France selon le SNJ.

les radios associatives, de par leur Charte de bonnes relations avec Radio France, ne peuvent que soutenir les positions du service public et déplorer que l'Etat obligé par son COM (contrat d'objectif et de moyens), et donc financeur et décisionnaire des priorités et l’entreprise signataire se doit de le respecter, ce qui ne semble pas être le cas.

Le COM, le Contrat d’objectifs et de moyens en est un. Il engage en principe l’Etat qui finance et décide des priorités et l’entreprise signataire qui doit les respecter

Projet de Loi de Finances 2018 : attention DANGER !!!

La CNRA met en garde l'Etat de l'asphyxie budgétaire des radios associatives

Malgré la hausse de 5% attribuée au FSER en 2017 nous constatons que les radios Associatives voient en premier lieu le montant de leur subvention FSER baisser car l’enveloppe du FSER doit également absorber plus de demandes en équipement  et des nouveaux services  apparus suite au déploiement, partiel pour le moment, de la RNT.

 Demain, comment les radios associatives pourront-elles poursuivre leur mission de communication sociale de proximité ?

 Cliquez ici pour lire la suite et l'intégralité du communiqué !

Hommage à AMAR DABOUSSI

Hommage à Abdelmajid DABOUSSI

Abdelmajid DABOUSSI, Président de Radio Soleil, que nous prénommions tous Amar, nous a quittés le 10 septembre dernier.

La FRADIF appelle toutes les radios associatives d’Ile de France à participer à la cérémonie d’hommage :

Vendredi 27 octobre à 15h
Musée de l’Immigration Palais de la Porte Dorée à Paris

Lire la suite du communiqué

Nos dernières publications

La CNRA met en garde l'Etat de l'asphyxie budgétaire des radios associatives

Malgré la hausse de 5% attribuée au FSER en 2017 nous constatons que les radios Associatives voient en premier lieu le montant de leur subvention FSER baisser car l’enveloppe du FSER doit également absorber plus de demandes en équipement  et des nouveaux services  apparus suite au déploiement, partiel pour le moment, de la RNT.

Demain, comment les radios associatives pourront-elles poursuivre leur mission de communication sociale de proximité ?(...)

En dépit de demandes  auprès de l'exécutif  et du législatif depuis plusieurs années, le CSA refusait de préempter des fréquences RNT pour Radio France en dépit des demandes répétées du président Mathieu Gallet.

 Dans un article du Monde du 12 septembre,  l'État demande à l'audiovisuel public de nouvelles économies, à hauteur de 80 millions d'euros non prévus dans le COM des sociétés publiques, dont 20 millions d'euros pour Radio France selon le SNJ.

Notre ami Abdelmajid Daboussi, fondateur et Directeur de Radio Soleil, vient de nous quitter le 10 septembre dernier.
Celui que nous appelions "Amar" a été de tous les combats pour la diversité, dans sa vie comme sur les ondes.
Journaliste et militant, il avait fondé à son arrivée de Tunisie le mensuel « Solidarité» dédié à la défense des droits des immigrés et "Radio Soleil" à Paris puis Nancy et St Etienne.