Pétition CNRA

Pétition de la CNRA pour la SURVIE des Radios Associatives et la sauvegarde des emplois aidés au sein de nos médias sociaux de proximité.

Rejoignez-nous et signez la pétition en ligne.
https://www.change.org/p/beno%C3%AEt-rivet-la-cnra-pour-la-survie-des-ra...

FSER : Pas de gel de l'enveloppe 2017

Il N'Y AURA PAS DE GEL sur l'enveloppe FSER  en 2017.

Une très bonne nouvelle qui permettra de répartir en intégralité  30  750 000€  puisque le Fonds a bénéficié cette année d'une augmentation de 1,75M.
La CNRA se félicite de l'attention portée par le Ministère de la Culture, à ses demandes et au secteur des radios associatives.
En effet un gel budgétaire de 7% aurait eu des répercussions désastreuses sur le montant des aides sélectives.
Toutefois nous devons attendre que l'ensemble des dossiers soient instruits pour évaluer précisément  l'évolution de l'aide sélective et savoir si elle sera significative en regard de la baisse de la subvention d'exploitation 2017 ajoutée aux baisses successives des subventions sélectives sur les 3 dernières années.
Toutes les radios déjà passées en commission , perçoivent actuellement une avance,  conséquente , sur leur subvention sélective qui ne pourra être calculée définitivement qu'après l'examen complet de l'ensemble des dossiers (fin février).
Le solde leur parviendra donc en mars 2018.
Cette année l'avance constituera la plus grande partie de la subvention sélective ....le solde sera donc moindre!
Attention, et pour rappel, cette avance sur la sélective est de toutes façons à comptabiliser sur l'exercice 2018.

Nos dernières publications

Etude d'audience "LE PUBLIC DES ASSOCIATIVES 2018" 

La CNRA met en garde l'Etat de l'asphyxie budgétaire des radios associatives

Malgré la hausse de 5% attribuée au FSER en 2017 nous constatons que les radios Associatives voient en premier lieu le montant de leur subvention FSER baisser car l’enveloppe du FSER doit également absorber plus de demandes en équipement  et des nouveaux services  apparus suite au déploiement, partiel pour le moment, de la RNT.

Demain, comment les radios associatives pourront-elles poursuivre leur mission de communication sociale de proximité ?(...)

En dépit de demandes  auprès de l'exécutif  et du législatif depuis plusieurs années, le CSA refusait de préempter des fréquences RNT pour Radio France en dépit des demandes répétées du président Mathieu Gallet.

 Dans un article du Monde du 12 septembre,  l'État demande à l'audiovisuel public de nouvelles économies, à hauteur de 80 millions d'euros non prévus dans le COM des sociétés publiques, dont 20 millions d'euros pour Radio France selon le SNJ.