Soutien de la CNRA au Service Public

En dépit de demandes  auprès de l'exécutif  et du législatif depuis plusieurs années, le CSA refusait de préempter des fréquences RNT pour Radio France en dépit des demandes répétées du président Mathieu Gallet.

 Dans un article du Monde du 12 septembre,  l'État demande à l'audiovisuel public de nouvelles économies, à hauteur de 80 millions d'euros non prévus dans le COM des sociétés publiques, dont 20 millions d'euros pour Radio France selon le SNJ.

Les radios associatives, de par leur Charte de bonnes relations avec Radio France, ne peuvent que soutenir les positions du service public et déplorer que l'Etat obligé par son COM (contrat d'objectif et de moyens), et donc financeur et décisionnaire des priorités et l’entreprise signataire se doit de le respecter, ce qui ne semble pas être le cas.

Le COM, le Contrat d’objectifs et de moyens en est un. Il engage en principe l’Etat qui finance et décide des priorités et l’entreprise signataire qui doit les respecter.